Le souffle..

  
 
  
 
Je voudrais mourir dans tes cheveux,
Dans la coupe de tes mains,
Une eau claire qui s’écoule
Sans se préoccuper des saisons,
Le chant de l’alouette qui colore
De mille éclats l’aube blafarde du jour recommencé,
Tu me dis dans l’amour c’est toujours l’innocence,
Tu déchires le voile des peurs enfouies,
Tu me brûles du feu de tes lèvres,
Et sans fin le souffle de ton désir
Ondule sur ma peau affamée,
Comme le vent du désert sur les dunes éternelles…
 
 
(« Tout vrai regard est un désir »- Musset)
 
Publicités

14 commentaires sur “Le souffle..

  1. Jean-Baptiste dit :

    surtout que Dunes est un livre magnifique !poème très sensuel, sans en rajouter et c\’est vrai que ces dunes sont très évocatrices… merci.

  2. Babel dit :

    salut Troll ! c\’est vrai que ces dunes ne sont pas loin des paysagesde science-fiction ..

  3. troll dit :

    Salut la miss !Je suis sûr que ça aurait bien plu à Franck Herbert !… :-)Bizzz

  4. H dit :

    Quel beau texte encore pour celui qui vient de traverser son désert intérieur…

  5. Babel dit :

    Pascal, les chauves.. c\’est bien ceux qui ont les cheveux qui poussentà l\’intérieur ? ;))Dina, j\’adore ton expression.. poser ses désirs dans le frigo !Céline, repos de la guerrière.. çà existe aussi, si si ! 😉

  6. café-in dit :

    J\’vais fuir un peu l\’amour la…. repos!

  7. Dina dit :

    J\’ai chaud! Je m\’en vais poser mes désirs dans le frigo! Zoubs

  8. Pascal dit :

    Beau texte… mais ça c\’est comme d\’hab.Mais dis-donc, les chauves c\’est pas trop ton truc, hein?Bisesss

  9. Babel dit :

    Al, qd on est un agent double avec 1 sablé sur les mirettes.. on évite de parler de crédibilité !! j\’me comprends aussi.. ;))

  10. Al dit :

    innocence, innocence, mouais … le mot nuit à la crédibilité du texte je me comprends

  11. Béa dit :

    Joli vent de passion sur un océan plein de sensualité….Musset a raison…Mais un vrai regard est rare….Béa

  12. ...Ô... dit :

    Comme je ne suis pas encore partie, ce coup de chaleur me permet de prendre mon mal en patienceDunes aux courbes si sensuellement féminines, creux toujours mystérieux …Désert que mes envies ne déserteront jamais …

  13. Babel dit :

    quoi ? j\’essaie seulement de redonner 1 dernier coup de chaleur à tous ceuxqui rentrent de vacances.. that\’s all folks ! ;))

  14. Christophe dit :

    houlà ! la passion souffle sur la dériveuse… où ce vent va l\’amener cette fois ? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s